dimanche 12 août 2018

Nouvelles épaves sur l'Adour

Un immense merci à Stéphane et Jérôme de Rivière-Saas-et-Gourby de nous avoir contactés pour nous signaler de nouvelles épaves au fil de l'Adour. Nous avons découvert avec eux, leurs épouses et leurs amis, deux nouvelles embarcations qui ne manquent pas d'intérêt.
La première épave bien envasée est certainement un chaland assemblé. Difficile d'en dire plus car seule une portion émerge de la vase.

Sole probable d'un chaland monoxyle
La seconde est très vraisemblablement un nouveau chaland monoxyle que nous étudierons une fois l'autorisation du SRA en poche afin d'en effectuer le relevé d'architecture. Cela fait aujourd'hui le sixième chaland monoxyle que nous avons la chance d'admirer in situ dans le cours du fleuve et c'est à chaque fois une émotion incroyable !

Proue d'un chaland assemblé




jeudi 2 août 2018

Urbex - La vidéo

La vidéo de Nico et Pierro suite à la visite de la ferme aux crucifix. J'adore leur montage !
Découvrez leur chaine Urbex : https://www.youtube.com/user/bradock40/featured


lundi 2 juillet 2018

Urbex - La ferme aux crucifix (partie 1)

Nouvelles sorties Urbex ou plutôt "campex" comme Nico et Pierro les appellent. Vous pouvez découvrir leurs vidéos d'exploration urbaine sur leur chaine YouTube : https://www.youtube.com/user/bradock40/featured
En attendant, visite d'une belle ferme perdue au milieu des bois et de drôles de surprises à découvrir à l'intérieur.

1

2

3



vendredi 15 juin 2018

Barthes de l'Adour sous les eaux

L'Adour est en crue et déborde de tous côtés. Les barthes sont désormais immergées. A Saint-Vincent-de-Paul, les routes coupées sont des rivières au fort courant… Les animaux tentent de trouver refuge sur les hauteurs, parfois sans succès.

Au loin, le clocher de Saint-Vincent-de-Paul

Réserve de chasse, refuge des escargots

Prairie submergée

Forêt de chênes sous les eaux

Chaque brin d'herbe devient un refuge

La route est lentement avalée par l'Adour...
Jean-Michel et Patrick sur la route de "Libe"
Les champs de maïs noyés
Maison des barthes, les pieds dans l'eau

...Pour devenir une rivière





lundi 11 juin 2018

1er Prix Arts et Lettres de France

"Les tacs de la grande dune", un conte dédié aux lutins du Marensin, vient d'obtenir le 1er prix de Prose Arts et Lettres de France.
Content ! ;-)))


dimanche 6 mai 2018

Urbex dans mon bureau !

Il me faut la tranquillité de mon bureau pour dessiner les chroniques d'Urbex que vous découvrez régulièrement sur ce blog...
Ici, "Le château enfermé"... ruine assez difficile d'accès, perdue au cœur d'une forêt.



mercredi 2 mai 2018

Iraty en librairie

"Iraty" aux éditions La Geste vient de sortir !

"Iraty"

A cheval sur deux pays, la France et l'Espagne, la forêt d'Iraty s'étend sur près de 17.300 hectares. Une des spécificités de cette sylve en fait l'une des plus grandes hêtraies d'Europe. Le tronc de cette essence d'arbre fut notamment utilisé pour confectionner le mâts des navires de la Marine royale. Cependant, l'exploitation de cette forêt a longtemps été conditionnée par son accessibilité, un relief encaissé et le manque de route en faisaient un territoire particulièrement difficile. Il faudra attendre 1964 pour voir les premières routes tracées, suppléant ainsi aux antiques chemins muletiers. Aujourd'hui, Iraty est devenue un espace dédié au sylvopastoralisme, hautement prisé du tourisme, trouvant en ces lieux la possibilité de parcourir sur des chemins de randonnées aménagés, un espace naturel enchanteur. Iraty demeure une véritable forêt légendaire où l'on pourra peut-être croiser au détour d'en sentier, Basa Jaun, le Seigneur Sauvage ou une horde de Laminak.

vendredi 13 avril 2018

Rencontre à la Médiathèque de Pontonx

Rendez-vous le 27 avril où Patrick et moi-même, parlerons de pirogues, d'Adour, de recherches archéologiques et de bien d'autres choses encore...



lundi 2 avril 2018

Cartes postales et Adour

Les premières cartes postales illustrées officielles déferlent sur la France à partir de 1875. Mais, c’est en 1883, qu’un décret du Ministère des Postes et des Télégraphes permet l’impression sur le recto d’une image, dessin ou photographie. A partir de 1900, le procédé d’impression est industrialisé et les cartes postales deviennent l’objet de communication incontournable des villes de France. Les photographes s’en donnent à cœur joie, tout sujet d’intérêt se voit figé pour l’éternité. Scènes animées de la vie quotidienne, monuments historiques ou emblématiques, rues commerçantes, figures originales et locales, tout se prête à la reproduction sur le support carte postale. Aujourd’hui, ces cartes sont ardemment collectionnées et symbolisent, avant tout, des fenêtres ouvertes sur un temps révolu. La qualité de reproduction par phototypie permet d’appréhender une foule de détails, précieux pour l’historien.
Les quais animés de Dax
La batellerie n’échappe pas à l’œil attentif des artistes photographes. Des scènes de travail, des vues de quais, des embarcations chargées de marchandises, offrent des scènes originales et précieuses de cette période d’avant-guerre.
Pêche à l'alose en amont de Dax
Des vues précises de ces embarcations, aujourd’hui, disparues nous renseignent précisément sur leur architecture et leur chargement. Quelques photos de gabares à quai, prisent en poupes, nous offre leur nom et leur port de rattachement. Le port de Bayonne témoigne de cette cohabitation entre embarcations fluviales et maritimes où une galupe de bois chargée de denrées côtoie un cargo métallique de pleine mer.
Remorquage de deux bachets sur la Nive
Mais plus encore, ces clichés témoignent de la fin annoncée de la batellerie sur l’Adour. Les vues de certains ports, encombrés au XIXe siècle de galupes se retrouvent désertés de toute embarcation. Les quais se vident de leurs marchandises et sont parcourus désormais par de simples promeneurs. Témoignage émouvant et terriblement concret d’une période de transition que nous apporte ces supports de communication.

mardi 20 mars 2018

vendredi 16 mars 2018

Iraty

Bientôt en librairie, un nouveau livre que j'ai eu le plaisir d'élaborer avec deux photographes de talent, Frédéric Méheut et Didier Vignaud, consacré à la légendaire forêt d'Iraty.
Deux ans de travail et de nombreux séjours en Iraty, pour j'espère vous donner envie de vous balader aussi sous la futaie magique.

Iraty aux éditions La Geste


jeudi 8 mars 2018

dimanche 18 février 2018

Urbex face à l'Adour

En cette fin d'hiver humide, de nouvelles visites de bâtiments abandonnés que j'aime découvrir. Celui-ci donne directement sur l'Adour. On imagine sans peine, en période de crue, le fleuve s'engouffrer à travers cette ouverture béante...

Derrière la porte, l'Adour.

dimanche 28 janvier 2018

En kayak au lac d'Albret

Découverte du lac d'Albret avec un soleil d'hiver magnifique, pourtant devenu bien rare en cette saison. Puis visite de l'île du lac marin... Je suis très heureux d'avoir pu découvrir des empreintes de loutre sur le sable. Si proche de la civilisation, la loutre a trouvée un lieu de refuge.

L'île du lac d'Albret en approche.

En lisière des pins, une côte presque sauvage.

Pourtant la civilisation est très proche.

Vestige d'une cabane de bois flotté.

Aigrette blanche ?

Les macro-déchets sont malheureusement présents.

Empreintes de loutre !!!


mercredi 17 janvier 2018