mardi 2 octobre 2018

Le chaland monoxyle du Bec-du-Gave

Le chaland monoxyle, visible à l’abbaye d’Arthous, fut découvert par des pêcheurs de Sainte-Marie-de-Gosse, en 1966. Il a été retiré des eaux au niveau du Bec-du-Gave.

Sa taille approche les six mètres de long. Façonnée dans un tronc de chêne, cette embarcation monoxyle trouverait une datation entre 1543 et 1573. On peut voir sur cette photo deux fausses membrures creusées dans la masse. (n° inv. 1978.0.1)

dimanche 9 septembre 2018

Ils racontent... 3

J'ai eu le plaisir d'écouter et d'illustrer les récits de Bacri, David, Fermina, Florian, Jack, Kevin et Rachida pour le recueil publié par l'Association Familiale Laïque du Marsan, "Ils racontent… 3".
Merci à tous et à Jacqueline, Laure et Mimi, Françoise des éditions de l'Attente, ainsi qu'à l'association Bois et Services pour m'avoir permis de participer à ce beau projet.




dimanche 2 septembre 2018

Urbex - Visite et chronique dessinée

Visite d'un magnifique château du XVIIe siècle, transformé en maison de retraite, puis abandonné depuis une vingtaine d'années. Avant de vous raconter cette exploration en dessins, quelques photos pour vous donner envie…
Aujourd'hui
Couloirs et escalier vers la tour
Vestiges de la maison de retraite
Pause
Indice ?

Le château dans les années 20









dimanche 19 août 2018

En kayak de Saint-Sever à Toulouzette


Le kayak glisse sur l'Adour laissant derrière lui les flonflons de la fête de Péré. Premières îles de galets, premiers rapides qui donnent l'élan du voyage.


L'Adour dénoue ses courbes une fois compris ses secrets. Plus haut, hérons et aigrettes, poussent des cris contrariés pendant qu'un vol de canard s'envole la proue de mon kayak aperçue.

Appelants de plastique libres, prenant la couleur du limon, puis des vrais, nasillonnent, cancanent et caquettent… Enfermés dans des cages.




Une caravane cachée sur la rive guette les rares voyageurs fluviaux. Ancien paradis abandonné, vitres opaques qui dissimulent un refuge désormais protégé par la végétation. Matelas, chaise, table, bouteille encore pleine... Peur de voir son occupant mort depuis des lustres.


Puis le barrage qu’il faut franchir, effort du portage puis remise à l'eau.


Dans un bras mort fleuri de Ludwigia peploides - Jussie pour les intimes - deux carpes s'ébattent et heurtent la quille faisant vibrer mon kayak.

Une passerelle métallique transporte les galets d'une rive à l'autre. Plages empierrées, toujours. Ouvertures dans le fleuve créant des lacs aux eaux calmes. Méandres nombreux. Parfois quelques arbres détonnent sur les rives, massifs, protecteurs mais vulnérables, pourvus de racines ne pouvant lutter contre l'érosion.


Enfin, Toulouzette.

dimanche 12 août 2018

Nouvelles épaves sur l'Adour

Un immense merci à Stéphane et Jérôme de Rivière-Saas-et-Gourby de nous avoir contactés pour nous signaler de nouvelles épaves au fil de l'Adour. Nous avons découvert avec eux, leurs épouses et leurs amis, deux nouvelles embarcations qui ne manquent pas d'intérêt.
La première épave bien envasée est certainement un chaland assemblé. Difficile d'en dire plus car seule une portion émerge de la vase.

Sole probable d'un chaland monoxyle
La seconde est très vraisemblablement un nouveau chaland monoxyle que nous étudierons une fois l'autorisation du SRA en poche afin d'en effectuer le relevé d'architecture. Cela fait aujourd'hui le sixième chaland monoxyle que nous avons la chance d'admirer in situ dans le cours du fleuve et c'est à chaque fois une émotion incroyable !

Proue d'un chaland assemblé




jeudi 2 août 2018

Urbex - La vidéo

La vidéo de Nico et Pierro suite à la visite de la ferme aux crucifix. J'adore leur montage !
Découvrez leur chaine Urbex : https://www.youtube.com/user/bradock40/featured


lundi 2 juillet 2018

Urbex - La ferme aux crucifix (partie 1)

Nouvelles sorties Urbex ou plutôt "campex" comme Nico et Pierro les appellent. Vous pouvez découvrir leurs vidéos d'exploration urbaine sur leur chaine YouTube : https://www.youtube.com/user/bradock40/featured
En attendant, visite d'une belle ferme perdue au milieu des bois et de drôles de surprises à découvrir à l'intérieur.

1

2

3



vendredi 15 juin 2018

Barthes de l'Adour sous les eaux

L'Adour est en crue et déborde de tous côtés. Les barthes sont désormais immergées. A Saint-Vincent-de-Paul, les routes coupées sont des rivières au fort courant… Les animaux tentent de trouver refuge sur les hauteurs, parfois sans succès.

Au loin, le clocher de Saint-Vincent-de-Paul

Réserve de chasse, refuge des escargots

Prairie submergée

Forêt de chênes sous les eaux

Chaque brin d'herbe devient un refuge

La route est lentement avalée par l'Adour...
Jean-Michel et Patrick sur la route de "Libe"
Les champs de maïs noyés
Maison des barthes, les pieds dans l'eau

...Pour devenir une rivière





lundi 11 juin 2018

1er Prix Arts et Lettres de France

"Les tacs de la grande dune", un conte dédié aux lutins du Marensin, vient d'obtenir le 1er prix de Prose Arts et Lettres de France.
Content ! ;-)))


dimanche 6 mai 2018

Urbex dans mon bureau !

Il me faut la tranquillité de mon bureau pour dessiner les chroniques d'Urbex que vous découvrez régulièrement sur ce blog...
Ici, "Le château enfermé"... ruine assez difficile d'accès, perdue au cœur d'une forêt.